Depuis la fin de la Covid-19, Lisbonne est devenu une destination à la mode qui attire les touristes et les expatriés du monde entier. Habitant à Lisbonne depuis longtemps, je peux vous montrer comment visiter la capitale portugaise autrement. En effet, je connais des lieux insolites et préservés du tourisme, oubliez Bacalhau et Pasteis de Nata pour visiter Lisbonne d’une manière différente.

Casa do Alentejo

Lors de mes explorations à Lisbonne, j’ai découvert un lieu emblématique qui incarne à la perfection l’essence de la culture portugaise : la Casa do Alentejo. 

Nichée au cœur du quartier historique de la capitale, cette maison traditionnelle alentejane offre une expérience unique. En pénétrant dans ses murs, j’ai été transportée dans un univers authentique où l’architecture mauresque et les azulejos colorés créent une atmosphère unique. 

Ce lieu a une histoire riche et sert aujourd’hui de centre culturel, restaurant et espace événementiel. La Casa do Alentejo à Lisbonne a été construite en 1919 comme siège du Círculo Alentejano, une association d’émigrés de la région de l’Alentejo. Son architecture mauresque, ses azulejos colorés et son patio andalou en font un lieu emblématique. Au fil des ans, il est devenu un espace dédié à la préservation des traditions alentejanas, offrant une cuisine authentique et un cadre culturel unique. Un incontournable pour ceux qui veulent découvrir l’histoire et la gastronomie du Portugal.

Ce qui rend la Casa do Alentejo si spéciale, ce sont ses salles intérieures majestueuses et son patio andalou secret, propices à la détente et à la découverte. Les visiteurs ont l’occasion de déguster une cuisine délicieusement authentique de l’Alentejo, tout en s’imprégnant de la musique et de l’art qui animent cet endroit. Si vous souhaitez plonger au cœur de la tradition portugaise, la Casa do Alentejo est une étape incontournable, offrant une immersion totale dans la culture, la gastronomie et l’hospitalité du Portugal.

Mon conseil : Si vous voulez aller dîner à Casa do Alentejo, il faudra réserver car cet endroit affiche très souvent complet.

Pavilhão Chines

Il y a quelques semaines, je suis tombé par hasard sur le Pavilhão Chinês, et cette découverte s’est avérée être un véritable trésor caché. C’est bien plus qu’un simple bar ; c’est une plongée dans un univers à part. En franchissant la porte, j’ai été accueilli par un dédale d’objets insolites, une véritable cacophonie visuelle qui donne l’impression d’explorer un musée fantaisiste.

C’est l’endroit parfait pour ceux qui, comme moi, aiment se perdre dans l’inattendu. Les murs sont tapissés de souvenirs oubliés, de jouets d’une époque révolue, créant une atmosphère où le temps semble suspendu. On se retrouve à siroter des cocktails exquis sous des lustres scintillants, tout en se demandant ce que cachent les étagères pleines d’antiquités.

Ce qui rend le Pavilhão Chinês si spécial, c’est son atmosphère décontractée et son mélange éclectique d’éléments du passé et du présent. À chaque visite, je m’attends à être surpris, à découvrir quelque chose de nouveau dans cet espace énigmatique. Que l’on soit amateur de cocktails ou simplement en quête d’un lieu singulier, le Pavilhão Chinês offre une expérience inoubliable, une escapade dans un coin de Lisbonne où l’imagination prend le pas sur la réalité. C’est devenu mon repaire préféré, un refuge où l’on peut se perdre volontiers dans le charme désuet et l’originalité débordante. J’y ai emmené toutes mes copines et elles ont toutes validé ce lieu. 

Mon conseil : Ne vous laissez pas intimider par la classe des lieux, en effet, les prix restent très attractifs. Un verre de vin coûte seulement 4 euros !

Feira da Ladra

Au cours d’une de mes nombreuses promenades dans les rues de Lisbonne, j’ai découvert par hasard Feira da Ladra, un marché aux puces unique en son genre. Cette foire, située dans le quartier emblématique de Santa Clara, est bien plus qu’un simple marché. C’est une véritable célébration du passé et du présent, où l’on peut dénicher des trésors parmi des étals regorgeant de curiosités.

À chaque pas entre les stands, j’ai été happé par l’effervescence de cette place, où l’on trouve tout, des objets vintage aux créations artisanales. C’est un véritable melting-pot de trouvailles uniques, où l’histoire des objets semble s’entremêler avec celle de la ville. En me promenant parmi les stands éclectiques, j’ai eu la sensation de voyager dans le temps, découvrant des morceaux d’histoires individuelles à chaque coin de rue.

Ce qui rend Feira da Ladra si spécial, c’est son ambiance vibrante et son mélange captivant de marchandises. On peut y dénicher des bibelots rares, des vêtements vintage ou même des œuvres d’art insolites. C’est l’endroit idéal pour les amateurs de curiosités et d’objets chargés d’histoire. Feira da Ladra est devenu pour moi, bien plus qu’un marché aux puces, c’est un lieu où la recherche de trésors devient une véritable aventure, une plongée dans l’âme vivante de Lisbonne. Feira da Ladra est un rendez-vous incontournable, un lieu où l’exploration rime avec la découverte de l’inattendu.

Vous pouvez aller à Feira da Ladra le samedi matin, étant donné qu’il s’agit d’un marché, ce n’est pas ouvert tous les jours.

 
Mon conseil : N’hésitez pas à aller faire un tour au Panthéon portugais qui se trouve juste à côté de Feira da Ladra, le monastère de Sao Vicente da Fora est aussi un must. J’ai adoré cette visite et la vue sur la ville. Vous pouvez également aller faire une escapade dans le quartier de Graça qui compte grand nombre de miradouros (point de vue).

Cemitério dos Prazeres

J’ai découvert le Cemitério dos Prazeres (pour les non-bilingues : Cimetière des plaisirs) par hasard, j’ai été frappée non seulement par la sérénité de ce lieu chargé d’histoire, mais aussi par ses aspects uniques qui le distinguent. Perché sur une colline, ce cimetière offre une vue imprenable sur le majestueux Pont du 25 avril, ajoutant une dimension extraordinaire à l’expérience. Lorsque l’on déambule entre les tombes, on est captivé non seulement par la beauté de l’endroit, mais aussi par l’originalité des sépultures.

Les tombes du Cemitério dos Prazeres sont véritablement singulières, témoignant de l’individualité de chaque personne inhumée. Des mausolées ornés aux sculptures funéraires artistiquement travaillées, chaque sépulture raconte une histoire unique. L’originalité des monuments funéraires crée une atmosphère qui mélange la contemplation avec l’appréciation de l’art et de l’histoire.

C’est cet équilibre entre la vue panoramique sur le Pont du 25 avril et l’originalité des tombes qui rend le Cemitério dos Prazeres si spécial. C’est un lieu où l’on peut se perdre dans la beauté du paysage tout en rendant hommage aux personnalités qui reposent en ces lieux. La combinaison de la vue spectaculaire et de l’originalité des sépultures fait du Cemitério dos Prazeres un lieu unique à Lisbonne, offrant une expérience qui va au-delà de la simple visite funéraire, pour devenir une exploration de la vie, de l’histoire et de la créativité humaine.


Mon conseil : Le Cemitério dos Prazeres est le terminal du fameux tram 28, effectuez la visite du cimetière dès son ouverture puis prenez le tram pour découvrir la ville. Vous pouvez d’ailleurs prendre le tram jusqu’au quartier de Santa Clara où se trouve Feira da Ladra, il y a un arrêt non loin du marché. Prendre le tram depuis son terminal sauvera vraiment votre expérience du tram 28. Les locaux, y compris moi, le détestent parce qu’il est toujours plein. Si vous le prenez au terminal, vous aurez sûrement la chance de pouvoir vous asseoir, ce qui se révèle impossible si vous montez dans le tram en cours de chemin.

Vous aimez les voyages en dehors des sentiers battus ? Le Portugal vous fait de l’œil ? Alors, n’attendez plus, contactez l’équipe d’Imprudence qui pourra vous organiser un voyage hors norme !

A lire également